• Ma Dyspraxie

    De puis toujours je suis dyspraxique visuo-spatial.

    Le but de cet article est de partagé mon expérience, je ne suis pas là pour me plaindre mais pour vous expliqué que votre handicape quel qu'il soit ne doit pas vous empêcher de vivre et vous crée un complexe.

    Donc je vais essayer de vous expliquez avec mes mot et mon expérience de vie, ce que la dyspraxie est pour moi. Pour cela j'ai effectue des recherches et les ais associer à mes propre expériences.

    Ma Dyspraxie

    Définition : Les Dyspraxiques visuo-spatiaux ont du mal a organiser leur regard, ils ont des difficultés à ce situé dans l'espace, et ont un manque d'automatisation de gestes. Chaque action précise (comme écrire) est une succession de mouvements que l'on exécute progressivement, les dyspraxiques ont la particularité d'êtres très lent, maladroit et ce fatigue rapidement.

    Si on doit décortiqué le nom de cette "maladie" dyspraxique visuo-spatial on obtiens:

    Dyspraxie: praxie:  trouble de l'adaptation des mouvements au but visé.

    Visuo: vue: trouble au niveau visuel, défaut de coordination visuo-motrice.

    Spatial: espace: difficultés à comprendre et analyser la notion d'espace.

    C'est plus ou moins ce qui caractérise les Dyspraxiques visuo-spatiaux. Si je devais donner un exemple: il m'est difficile lorsque je doit attraper un ballon de le situe dans l'espace par rapport à moi, à la distance entre mes mains tendue vers l'avant pour l'attraper.

    Mais il n'y a pas que ça, j'ai aussi des difficultés de compréhension oral et écrite. Le fait d'être visuo-spatial ne facilite pas la lecture, l'écriture est pour moi une exécution de gestes difficile et fatigante. 

    Jusqu’à un certain âges mon écriture était illisible par des personnes extérieur et moi même. La dyspraxie comporte aussi une dyslexie, dysorthographie, dyscalculie...

    La dyspraxie visuo-spatial ne ce guérie pas, on doit apprendre à vivre avec.

    « dessin n°8dessin n°9 »

  • Commentaires

    1
    Lundi 16 Novembre 2020 à 16:08

    Je te trouve vraiment courageuse de parler de ça ouvertement : Bravo

    Ta maladie a l'air très complexe je ne connaissais que vaguement cette dernière merci de m'en avoir appris un peu plus.

    Je trouve que tu te débrouilles très bien pour quelqu'un qui a une maladie visuel et tu prouves bien que malgré cela tu es aller au dela et tu as fais des etudes en art et un blog super beau !

    Continue ainsi et courage :)

      • Mardi 17 Novembre 2020 à 22:49

        Merci beaucoup Rozee, en réalité je n'ai pas de problème vis à vis de ce sujet, j'en parle normalement, c'est devenue une habitude.

        Comme j'ai sue passé outre en travaillant sur moi même, au premier abord mon handicape est invisible, donc je suis moins "complexé" qu'une personne qui elle à un handicape visible. Je pense que ça dois être vraiment dure d'être fixé par tous comme une bête de foire... Il m'arrive parfois de psychoter en me disant que tout le monde est en train de se moqué de moi ^^" 

        En réalité c'est un handicape assez rare et peu connue, généralement les gens pense que je suis dyslexique, mais non ^^" 

        Merci beaucoup, contente que le design de mon blog te plaise, je l'ai changer cette été!

        L'un des seul point positive sur mon handicape est que je vois le mode d'un point de vue différent, l'exprimer de manière artistique est très intéressant!

        La raison pour la quelle j'ai écrit cette article est toute bête, j'en avais marre des commentaires qui me disais que je faisais beaucoup de faute d'orthographe due à ma dysorthographie, je ne leurs en veux pas mais je n'ai pas crée mon blog pour me prendre la tête sur mon orthographe, j'essaie de faire attention bien évidement ;)

    2
    Mercredi 18 Novembre 2020 à 15:24

    Ca reste quand même très courageaux de ta part ^^

    C'est vrai que les personne avec des handicapes visibles vivent parfois très mal leur différence à cause du regard des autres et cela est bien dommage...

    Oui c'est vrai que c'est intéressant vu comme ça et tant mieux de le tourné comme ca !!! Continue en tout cas tu as tout mon soutient

    Ah oui je comprend la raison de tout article, de toute façon les fautes ne sont pas très grave du moment que le fond est la ;) 

      • Jeudi 19 Novembre 2020 à 10:26

        Merci beaucoup!

    3
    Vendredi 20 Novembre 2020 à 10:34

    Heyy!! 

    Etant dyspraxique aussi, tu en as très bien parlé! 

    C'est vrai que pour le sport, c'est assez compliqué!! Et surtout pour se repérer dans l'espace (l'année dernière j'ai fait une course d'orientation en sport, j'étais perdue avec la carte!!!). 

    Pour ma part mon écriture reste illisible donc j'ai pu avoir un ordinateur pour écrire dessus! (ce qui est assez pratique en cours!).

    Je suis aussi dyscalculique, je galère beaucoup dans les matières scientifiques et les maths! 

     

    Enfin bref, c'est cool de voir que ce n'est pas si rare que ça d'être dyspraxique! 

      • Vendredi 20 Novembre 2020 à 21:10

        Ho! Une copine!

        OUI je l'ai fais aussi il y a 2 ans. En vrais comme on était en groupe et que ma pote était astatique donc on sais arranger, je courais et elle orientais ;) 

        Moi je devais avoir un ordinateur mais les cours de "tapingue" on été... Pas très présent enfaite. J'ai perdue la moitié des cours que je devais faire et personnellement j'avais peur du regarde des autres... :c ne faite pas comme moi!

        oui dans la dyspraxie y a de tout donc ça ne m'étonne pas ;) c'est le point positif de faire ma formation, j'ai plue de cours de math! YEAAAAH!

        Ah pourtant, je ne connais pas grand mode de dyspraxique, il y a toi, une autre fille rencontré sur Ekla et un pote d'un pote mais je ne vous connais pas personnellement donc je pensais que c'était pas commun voir "rare". Souvent les gens ne savent pas ce que c'est, mais je faisais partie des premier cas détecté (et toi aussi pour le coup) dont c'est assez récent en soit! Les gens ne connaisse pas vraiment... et c'est bien dommage! Mais on commence à ce faire voir et ça c'est bien!

    4
    Mercredi 3 Mars à 20:42

    Heyo ! Je vois ça un peu (beaucoup) après mais je veux réagir quand même (et pas comme même ahahahah très drôle je sais biggrin)

    Je trouve ça super de ta part de parler de ça ouvertement et de dire clairement que tu es dyspraxique. Très honnêtement, je ne connaissais vraiment pas cette maladie et je suis très contente d'en savoir plus dessus maintenant.

    Du coup, j'ai une question par rapport à ça ; est ce qu'on nait en étant dyspraxique ou alors c'est une maladie que l'on peut attraper pendant son enfance ? 

    Sinon, au passage, super beau blog j'aime beaucoup il est très beau ;)
    Bravo et merci pour cet article ^^

      • Mercredi 3 Mars à 22:36

        Hey, pas de soucis cette article restera disponible! Contente que tu ai appris quelque chose!

        Alors on nait avec si je devais la comparé avec une autre choses, je dirais que c'est comme l'autisme, c'est plus un handicap qu'une maladie en faite, car je ne suis pas malade je suis juste différente.

        La différence c'est que j'ai moins de connexions entre le lobe du cerveau gauche et celui de droite que la normal.
        Il existe des degrés différent en fonction des manques de connexions, ça ne se mesure pas vraiment mais il y a des dyspraxiques qui n'arriverons jamais à s'habiller seul et d'autre qui apprendrons plus lentement que la normal.

        Comme les enfants ne savent pas comment faire, je veux dire par là: écrire, lire, manger avec des couverts...  la dyspraxie ne se vois pas avent un certain âge, pour ma par c'est une professeure de mon école maternelle qui a vue cette différence chez moi quand j'avais 5 ans. 

    5
    Samedi 3 Juillet à 18:56

    J'entendais beaucoup parlé de la dyspraxie sans savoir ce que c'était réellement et tu l'as très bien décrit je trouve.

    Je pense qu'il faut être vigilant quand on a des enfants dès le plus jeune age pour détecter des différences afin de les résoudre et d'apprendre à vivre avec. Le soucis c'est que je pense que pas mal de personnes ont honte et n'arrivent pas à l'accepter /: Malheureusement on voit la différence comme une tare...

    J'ai lu le commentaire juste au dessus et je suis d'accord. Je trouve ça cruel de dire que c'est une maladie alors que c'est juste une petite différence, comme si c'était une fatalité. Puis aussi c'est issu de facteurs génétiques.

    Finalement je pense qu'on est tous un peu différent (x

    En tout cas, merci beaucoup d'en avoir parlé! Ca m'a aidé a mieux comprendre ce que c'était c: et à retirer aussi quelques idées reçues-

    ^^

      • Lundi 5 Juillet à 12:12

        Je ne m'attendais pas à autant de réaction, je suis vraiment heureuse de voir que ce sujet vous intéresse! Merci pour tout vos commentaires! En relisent cet article je me rend compte qu'il y aurais plus à dire , dites moi si vous voulez un second article plus axé sur : comment vivre avec, et pourquoi on est dyspraxique.


        Pour répondre à ton commentaire : Merci, je suis contente de savoir que mes explications sont clair, ce n'est pas toujours facile de l'expliquer, car même si on le vie, on ne sais pas que les autres non pas ce genre de difficultés.
        Il est toujours facile de dire: ah, mais si je suis nul en sport ou en orthographe c'est que je suis dyspraxique! Non pas forcément. Un jour une amie m'a dis qu'elle pensais être dyspraxique juste parce qu'elle se cognai beaucoup contre ces meubles... Enfin bref, tout ça pour dire que je pense que je devrais faire un second article qui expliquerais les comportements qui pourrais être due à ça.

        Et oui tu as surement raison, il se pourrais bien que la dyspraxie soit issu de facteur génétique, car en découvrent ma dyspraxie, mon père a enfin compris d'où lui venais ces difficulté, il l'est lui aussi, mais à son époque, les gens ne pensais pas que c'était due à un handicape. Aujourd'hui on le sais, d'ailleurs j'ai récemment appris que je faisais partie des premier cas détecté. Je ne sais pas si on peut s'en venté x) 

      • Lundi 5 Juillet à 20:45

        Après il y aura toujours des personnes qui prétendent s'identifier a certaines maladies pour se la raconter sans savoir que c'est très douloureux pour ceux qui sont vraiment malades... Il y en a trop comme ça et ça devrait arrêter...

        Bon après on ne connait pas la vie des gens mais on sait que certains ont besoin d'attention (x

        Un second article serait intéressant effectivement pour aider à éclaircir le tout.

        A l'époque, on était pas aussi ouvert que maintenant et avancé sur la recherche pour savoir que certains comportements était liés à la dyspraxie ou autre. C'est aussi pour ça qu'on comprend plus facilement les personnes qui le sont car avant on ne savait pas du tout ce que c'était.

        Il faut croire que l'homme a peur de l'inconnu de manière générale cx

      • Mardi 6 Juillet à 14:39

        Pour le coup la dyspraxie n'est pas une maladie mais un handicape, c'est ce que je conte expliqué dans le prochaine article. J'ai eu un élève aspergeur dans ma classe l'année dernière, et j'en ai beaucoup plus appris sur cet handicape et c'est vraiment difficile de s'intégré quand on est autiste aspergeur.

      • Mercredi 7 Juillet à 11:43

        Oui, mais je parle des gens qui simulent des maladies ou handicaps..

        Oui je n'imagine pas comment ça doit être compliqué de s'intégrer /: En tout cas j'ai hâte de voir les prochains articles!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :