• votre commentaire
  • J'ai la chance d'avoir une dyspraxie plutôt légère car a première vue je paraissais tout a fait normal juste un peu maladroite, mais mon arriver en classe de grande section à démontré chez moi certaine lacune et habitude étrange comme dessiner à l'envers. Même après avoir passer l'âge je continuais à confondre des lettre ( P, B, D, sens du S et du Z...) à déborder quand je coloriais, à me tacher avec des feutre ou renverser de la nourriture...  

    j'ai été capable de surmonté toute ces difficulté grâce à l'aide de mes parents qui ont investie du temps et de l’argent pour que je puisse m'amélioré et avoir une vie plus simple. J'ai eu des cours particulier pour entraîner mon cerveau à réaliser des connexions que je n'ai pas, des cours de psychomotricité, de dactylographied’orthophonie... D'après ce que je sais, il y aurais des connexion dans le cerveau que je n'aurais pas ce qui provoquerais une lenteur de réflexion et un manque de précision quand je m'exprime.

    J'ai donc "intégré" la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées) j'ai un suivie scolaire particulier, des réunions sont faite tous les ans pour mètres en place des mesures à prendre pour facilité mon apprentissage au sein de mon école.

    J'ai donc eu droit à un tier temps et parfois un scripteur lors de mes examens et de la classe de CE1 jusqu’au mon Bac j'ai eu droit à un AVS ou AESH ( un accompagnant des élèves en situation de handicap).

    J'en ai eu 5 aux cours de mes année scolaire et franchement je suis bien tomber, tous très gentils, patients , et agréable, ils m'ont appris a prend confiance en moi et ne pas avoir peur de l’échec. Grace a eux mal-grès cette différence, j'ai réussit à obtenir tous mes diplômes et aujourd'hui je sais me débrouiller seul dans mes étude supérieur. Je reste régulièrement en contacte avec eux, ce sont devenue des amies. 


    votre commentaire
  • De puis toujours je suis dyspraxique visuo-spatial.

    Le but de cet article est de partagé mon expérience, je ne suis pas là pour me plaindre mais pour vous expliqué que votre handicape quel qu'il soit ne doit pas vous empêcher de vivre et vous crée un complexe.

    Donc je vais essayer de vous expliquez avec mes mot et mon expérience de vie, ce que la dyspraxie est pour moi. Pour cela j'ai effectue des recherches et les ais associer à mes propre expériences.

    Mais d'abord pour plus d'article sur le sujet je vous met le liens vers la rubrique:

    Mon Handicape 

    Je tenais à ce que cette article soit le premier à êtres lue pour bien comprendre la suite!

    Ma Dyspraxie

    Définition : Les Dyspraxiques visuo-spatiaux ont du mal a organiser leur regard, ils ont des difficultés à ce situé dans l'espace, ils ont un manque d'automatisation de gestes. Chaque action précise (comme écrire) est une succession de mouvements que l'on exécute progressivement, les dyspraxiques ont la particularité d'êtres très lent, maladroit et ce fatigue rapidement.

    Si on doit décortiqué le nom de cette "maladie" dyspraxique visuo-spatial on obtiens:

    Dyspraxie: praxie:  trouble de l'adaptation des mouvements au but visé.

    Visuo: vue: trouble au niveau visuel, défaut de coordination visuo-motrice.

    Spatial: espace: difficultés à comprendre et analyser la notion d'espace.

    C'est plus ou moins ce qui caractérise les Dyspraxiques visuo-spatiaux. Si je devais donner un exemple: il m'est difficile lorsque je doit attraper un ballon de le situe dans l'espace par rapport à moi, à la distance entre mes mains tendue vers l'avant pour l'attraper.

    Mais il n'y a pas que ça, j'ai aussi des difficultés de compréhension oral et écrite. Le fait d'être visuo-spatial ne facilite pas la lecture, l'écriture est pour moi une exécution de gestes difficile et fatigante. 

    Jusqu’à un certain âges mon écriture était illisible par des personnes extérieur et moi même. La dyspraxie comporte aussi une dyslexie, dysorthographie, dyscalculie...

    La dyspraxie visuo-spatial ne ce guérie pas, on doit apprendre à vivre avec.


    votre commentaire
  • dessin n° 

    dessin n°


    votre commentaire

  • 3 commentaires